États

Etat providence

Cernunnos

Parler d’état providence est presque devenu une insulte. J’en suis désolé car pour moi c’est le propre de tout état que d’être la providence, le dispensateur, le recours… pour tous ses citoyens. 

Le libéralisme économique veut que chacun se débrouille en fonction de ses capacités, de ses soit-disant mérites ! Moi je pense le contraire ! 

Prenons la France, comment ne pas trahir au moins deux des termes de sa devise, égalité et fraternité en étant dans le chacun pour soi ? Le but absolu est que chacun puisse avoir le meilleur, quelque soit son origine, son parcours ! Nous avons tous des possibilités, des capacités différentes, les circonstances, les accidents de la vie établissent notre diversité. 

C’est le rôle de l’état de compenser ces inégalités, c’est le rôle des politiques de toujours chercher à ce que notre vie soit meilleure. C’est, à mon avis, même le seul but qu’ils doivent avoir : faire un monde meilleur. 

Nous devons quitter le mode de pensée très lié aux religions dites du livre qui veut que tout doit ce payer, que l’on doit recevoir selon ses mérités (et que selon ceux-ci), même que la récompense n’est qu’issue de la souffrance. Non, notre société dispose des outils (et disposera encore bien plus demain) permettant de faciliter le vie, de réduire le travail. 

Bien sur cela n’est possible que si une condition est réalisée : la partage. Si 1% de la population dispose de 80% des ressources financières cela ne peut marcher évidemment. Attention je ne dis pas qu’il est mal d’avoir – un peu- plus que les autres, d’être raisonnablement plus riche. Mais quelle est l’utilité de disposer d’une fortune qui permette de dépenser des centaines, des milliers de fois plus que ce que l’on peut raisonnablement dépenser ? N’y a-t-il pas d’autre moyens de se sentir bien qu’en ayant une dizaine de voitures de luxe, un yacht de 100 m ? Est-ce cela avoir réussi ? Ou est-ce que les autres disent de vous : “c’est quelqu’un de bien” ou “ce qu’il fait c’est génial ” ? 

Par des échelles de rémunérations justes ( je suis généreux, je vois bien  des écarts maximum de 1 à 20 entre les plus basses rémunérations et les plus hautes), une imposition juste permettant si nécessaire de maintenir cet écart nous pourrions dégager une masse suffisante pour rééquilibrer la société. 

Ceci n’est qu’un début, dans d’autres articles je compléterai notamment avec des principes de non profit sur l’indispensable par exemple.

Politique

Mes bases

Je suis tombé dans le chaudron des convictions politiques très jeune. Mes parents étaient de farouches militants socialistes, mon grand-père paternel et mes oncles aussi. C’était un socialiste résolument à gauche, d’une “vraie” gauche mais non communiste. Rapidement j’ai acquis une réflexion personnelle et non plus héréditaire :). Je n’ai pas vraiment changé d’opinion depuis cette, lointaine, époque, sur les partis si par contre. 

Il faut noter que pour nous ( mes parents et moi), De Gaulle était un grand homme, nous avions beaucoup de respect pour celui qui avait dit non, qui avait résisté. Cependant sa politique de droite en faisait un adversaire même si un bon nombre de ses actions notamment internationales nous plaisaient. Plus tard j’appris à encore plus apprécier le grand Charles comme l’appelait mon père, mais c’est une autre histoire.

En effet j’étais socialiste, encarté dès que possible. J’étais d’un immense enthousiasme lors de la victoire de Mitterrand (qui n’as jamais figuré parmi ceux que j’aimais) puis immédiatement après de l’union de la gauche. En 1981, j’avais 23 ans, et plein d’espoirs. Hélas,  rapidement, (deux ans après) la résignation à l’austérité fut une immense déception. Je suis resté dans le parti un bon nombre d’années supplémentaires pourtant. J’ai eu des sursauts d’espoir notamment avec Rocard mais vite retombés. 

Je suis d’une lignée de rebelles, de résistants, un de mes modèles est mon grand-père maternel qui eu un rôle très actif pendant la seconde guerre mondiale, dans le réseau résistance fer, un autre ? Clémenceau. C’est cet esprit d’indépendance, cette obsession de n’accepter que ce que l’on a analysé, compris, accepté qui a, par exemple, été le moteur de ma conversion d’un chrétien fervent à un athée absolu. Disons que les couleuvres ne figurent pas à mon menu. Comment alors accepter qu’un rejet de Maastricht revienne par la fenêtre sous forme d’un traité de Lisbonne ? Comment ne pas ruer dans les brancards quand son parti plie le genou devant les “équilibres budgétaires” et autres imposés par la commission de Bruxelles ? 

J’ai eu soixante ans cette année, un âge où l’on commence à regarder pas mal en arrière, moi je veux continuer à regarder aussi en avant. Alors je jette au flux des électrons cette page et celles qui vont suivre pour exposer ma pensée politique, comment moi, citoyen lambda, je vois le monde, mes colères pour aujourd’hui et mes rêves pour demain.

La liberté guidant le peuple (E. Delacroix)

Framasphere (diaspora) : venez !

  Je suis de plus en plus présent sur framasphere, pod diaspora de framasoft et je tente de limiter facebook au maximum.

logo Diaspora

Connaissez-vous  diaspora ? Si vous voulez tout savoir , c’est là : https://framasphere.org/i/ec4f1a398728 🙂 mais résumons.

Diaspora est un réseau social libre, décentralisé et confidentiel. Pas de pubs, de collecte de données, de censure à la con comme :

Bref un endroit de liberté. Et ma fois il y a de plus en plus de monde. Si j’avais un reproche à faire c’est que la logique est assez différente de facebook et de pas mal d’autres réseaux sociaux (est-ce d’ailleurs un reproche ? Plutôt un changement de pratiques). Par exemple pas le concept d’ami (terme que j’ai toujours trouvé très inapproprié sur FB ;)) mais l’on suit des tags (par exemple quelques uns des miens : #zététique, #démocratie, #diy) et on publie de soit des aspects (encore quelques exemples personnels : #sciences, #technologie, #zététique). On a ainsi une “image” de ce que l’on cherche et de ce que l’on est.

J’oubliais Diaspora est organisé en pod (interconnectés) et il faut en rejoindre un, pour moi framasphère .

Le mieux est sans doute d’essayer et de me rejoindre pour cela c’est là : https://framasphere.org/i/ec4f1a398728 

Heliox : Présentation de fusion 3D

Cette présentation et celle qui m’a fait découvrir Fusion 360 qui est le logiciel de modélisation que j’utilise désormais après quantité d’autres sur lesquels je me suis ou cassé les dents ou que j’ai trouvé inadaptés.

Tout ce qu’il faut pour installer et démarrer avec le logiciel dans une présentation agréable et claire.

Je recommande également la vidéo qui suit sur la modélisation d’un support pour clés USB avec ce logiciel.

YouTube, une nouvelle source de connaissances pour moi

 Tableau éducatif d’école. Lithographie coul. (v. 1900). D’une série sur les métiers. Dortmund, Westfälisches Schulmuseum.

Regarder des vidéos de tutos ou autre du même genre n’est pas naturel pour moi. Mon grand âge me prédispose surtout pour la lecture :). Hors je suis passionné depuis longtemps par le travail du bois, cela date sans des heures passées à regarder mon grand-père le plier à sa volonté. Hélas j’ai toujours été nul à cet exercice (dans le genre trois fois que je coupe et c’est toujours trop court ou presque), pourtant j’ai lu pas mal de bouquins sur le domaine. Ce n’est pas une maladresse pathologique, je suis plutôt bon en ce qui concerne l’électricité et la plomberie. Quoique pour moi ce sont des domaines très faciles où il faut un peu de technique, une bonne connaissance des règles et règlements. Ainsi quand j’ai refait l’électricité d’une de mes maisons j’ai simplement lu la norme NFC 15-100 et j’y ai ajouté mes connaissances dans le domaine acquises en autodidacte (mais récompensées il y a 40 ans par le concours d’ouvrier électricien électronicien de  la fonction publique territoriale mais franchement à la portée de tous. Pour la plomberie idem, de la lecture, un peu de pratique et du bon sens.

La menuiserie par contre… une cata. Pourquoi ? Le geste ! ces artisanats, menuiserie, mais aussi maçonnerie, serrurerie (j’entends par ce terme une bonne part du travail du métal)  demandent des gestes, des coups de mains… Bref il ne suffit pas d’ingurgiter, il faut observer, pratiquer. Ce n’est pas pour rien que l’apprentissage est si important dans ces professions. Le jeune va certes au début souvent réaliser des tâches ingrates (ou qu’il juge telles) mais il va observer son patron, puis petit à petit il aura une pratique de plus en plus poussée avec le maître pour retoucher le geste, la posture… plus sans aucun doute que la connaissance pure.

Énervé à l’idée de devoir acheter un aménagement de placard pour notre salle de bain (et devoir payer cher pour un truc simple) je ne suis mis à chercher comment le faire et donc je suis tombé sur YouTube et me  suis mis à regardé des tonnes de vidéos sur la menuiserie, puis j’ai dérivé sur des domaines que je connais en principe bien, l’électronique et la photo, l’impression 3D aussi (je suis nettement moins performant dans ce domaine). Je me suis intéressé aussi à l’outillage, aux tests de celui-ci, à l’utilisation… 

Au fil de ces lectures j’ai découvert des gens parfois passionnants, parfois aussi de véritables puits de connaissances et de pratiques. Des gens attachants parfois aussi et naturellement une bonne quantité de daube mais cela je n’en parlerai pas.

Je me suis dit pourquoi ne pas faire une “revue” de ces youtubeurs (et youtubeuses) que j’apprécie ? Cette section de ce site sera donc consacrée à cela, vous faire connaître ces gens et ce qu’ils font.

Je vais aussi constitué une sorte de catalogue des vidéos qui m’ont le plus intéressées ou que je trouve les plus utiles. Je pense joindre un petit commentaire sur mes impressions, mes remarques.

Alors, le comble, tout ceci sera essentiellement textuel ;). Rassurez vous il y aura tous les liens et si possible des images.

A bientôt

Jean-Paul

H5P : Des objets à créer et à intégrer dans son site, une initiative géniale

Mediamodifier / Pixabay

Je cherchais depuis longtemps à intégrer un aide mémoire temporel sur mon site depuis pas mal de temps (je bloque parfois sur des chronologies comme qui était avant les Mayas ou les Incas ?), après avoir testé pas mal d’extension wordpress je suis tombé sur H5P.

Ce nom je l’avais rencontré dans ma recherche d’un outil pour gérer ma base de connaissances (toujours pas trouvé le truc idéal à part xwiki mais qui est hélas en java).

Là, le truc génial (et gratuit) pouvoir créer du contenu éventuellement interactif en HTML5 sans rien programmer avec des extensions pour WordPress, Drupal ou Moodle voire une intégration facile dans un dev PHP.

Le nombre de contenus différents est hallucinant, jetez un œil sur les exemples  ! Outre les timelines que je recherchais (et mis en application ici ) on trouve la construction de quizz, de supports de cours, des questionnaires sous de multiples formes, des graphiques, de l’intégration d’images ou de vidéos…

Tout cela est sous licence Creative Commons !

J’avais oublié une petite démo :

Une autre pour la route 😉

Quelques liens pour faire connaissance :

  • Le site de base : https://h5p.org/
  • Un article sur profweb : http://www.profweb.ca/publications/articles/creer-des-objets-interactifs-avec-h5p-pour-pimenter-ses-contenus-en-ligne
  • Un autre plus accès sur la vidéo sur outils TICE : https://outilstice.com/2017/01/h5p-creer-des-videos-interactives/
  • Enfin un sur les différents exercices sur le blog de Raphael Lecerf : http://lecerf.raphael.free.fr/index.php?les-differents-types-exercices-h5p-drupal-moodle-wordpress.html
Je continue l’épuration, mon dernier plugin lié à Google est supprimé.

Plus de carto google -> OSM,

plus de google analytics, j’utilise un système interne, de toute façon pour ce qu’il y a à compter 🙂

Rien.

Et tout marche aussi bien.

Je suis parfaitement en phase avec l’initiative degooglisons internet

 

Ah… je suis aussi ok avec le RGPD 🙂

Billet écrit de là :