Un mâle biologique championne du monde de cyclisme sur piste !

Quelle ne fut pas ma surprise de lire en page 86 de Marianne du 23 au 29 novembre 2019 de découvrir la carte blanche donnée à Emma Van Der Hecht.

Le sport ne m’intéresse pas, je n’avais que peu de “chances” de découvrir que la 14 octobre dernier à Los Angelès Rachel McKinnon est devenu championne du monde de cyclisme sur piste ! Non, il ne manque pas un e à devenu en effet le champion du monde féminin est transsexuel non opéré. J’entends par là (j’avoue être quand même très sourd par là 😉 ) que il se sent femme dans sa tête et uniquement là. Globalement cela ne me gène pas. Sauf que ayant encore toutes ses hormones mâles il a encore tous les particularismes physiques de ce sexe !

Cette personne est accessoirement prof de philo, j’espère qu’il n’enseigne pas l’éthique…

La troisième de la compétition a eu l’outrecuidance de rappeler sur Twitter qu’il s’agissait de championnats féminins  et que c’était injuste. Bien vite elle fut traitée de bigote transphobe . Elle s’est excusée pour faire cesser les attaques.

J’ai vraiment l’impression d’être un vieux con avec une envie de dire : ” c’était mieux avant “. Rassurez vous ce n’était pas mieux, nous tombons simplement d’une aberration (l’homophobie) à une autre.

Au nom de la liberté nous ne pouvons tout admettre et surtout pas que la liberté de certains nuise à d’autres. 

Biologiquement nous sommes deux sexes différents et certes dans le sport l’esprit, la force de caractère… ont leur place mais le physique est quand même souvent prépondérant. Quelle chance à une femme face à un homme (biologique, il faut hélas le préciser) sur un vélo ? Je parle naturellement entraînés aux mieux l’une comme l’autre ;).    

Bon, l’article se termine sur un homme de 69 ans qui, aux Pays-Bas, demande au tribunaux de modifier sa date de naissance car il se sent vingt ans de moins

Nous vivons une époque moderne…

Résultat de recherche d'images pour "rachel mckinnon podium"

%d blogueurs aiment cette page :