Accueil » CD31

CD31

Une grande période de ma vie au broyeur

Vue réelle de mes documents pro.

Quatre ou 5 bacs de mon vieux broyeur sauvé de la poubelle et réparé, c’est la quantité de documents pro accumulée ces dernières années dans l’exercice de mes fonctions.
Hors de question que cela finisse intact au recyclage. Broyage puis litière de mes poules puis compost. Les documents numériques eux sont ou seront effacés de manière sécurisée (hormis les documents administratifs à nécessaires à ma retraite ou autre).

C’est une période de ma vie que je liquide, un pas de plus vers la retraite (J-20 😉 ).

Naturellement, nostalgie, souvenirs, regrets et même amertume parfois.

Ces quelques bacs sont loin de représenter une carrière commencée le 22 mars 1976 à 8 heures 15, j’avais eu 18 ans le 19. Je me revois encore ce jour là, broyé par la timidité. J’avais déjà travaillé quelques mois dans le privé mais là c’était pour longtemps.

J’ai eu de nombreux postes, j’ai commencé comme auxiliaire de bureau (catégorie D qui n’existe plus). Mes grades successifs ? auxiliaire de bureau, agent de bureau aux écriture, agent de bureau dactylographe, aide ouvrier professionnel, ouvrier professionnel première catégorie (électricien), ouvrier professionnel seconde catégorie (électricien électronicien), rédacteur informatique, rédacteur principal, attaché, attaché principal. Pour une bonne par sur concours ou examens (celui dont je suis le plus fier, rédacteur informatique, 30 postes pour plusieurs milliers de candidats avec l’option informatique (plus de 12 de moyennes au épreuves informatiques pour l’avoir), juste 5 ans après ma nomination (sur concours aussi) en tant que agent de bureau (sans bac il fallait attendre 5 ans pour pouvoir passer un concours catégorie B (cadre)).

Pour les fonctions, j’ai commencé dans un service du personnel à gérer un fichier papier des agents destiné au Président (Communauté Urbaine de Lille), fichier ne devant pas comporter le moindre rature. Pas mal de petites autres tâches aussi comme le calcul des notations, de promotions… Un boulot de merde, très routinier (je déteste la routine), au bout de trois ans : dépression (style burn out). Reclassement en tant qu’AOP. Ma chance, je pratiquais l’électronique en loisir et de façon totalement autodidacte. L’intelligence du toubib pro a fait que il m’a presque imposé à ce poste après un long entretien.

Je ne vais pas vous endormir avec le détail de ma carrière, juste quelques exemples de fonction ou de boulots exécutés :

  • Communauté Urbaine de Lille (de 1976 à fin 1988)
    • Dépannage de cartes électroniques de feux de circulation, de radars de circulation (pas de cinémomètres)
    • Permanences de sécurité de weekend et de nuit pour le dépannage des feux tricolores et des incidents de voirie (une fois plus de 1500 km parfois en camion sur une semaine dans Lille et un rayon de 30km max autour). J’adorais ces situations d’urgence, être réveillé à n’importe qu’elle heure, devoir quitter un réveillon… Bon certaines choses comme la pose de centaines de mètres de barrières métalliques pour protéger des sites dangereux sont sans doute à l’origine de mes problèmes de dos.
    • Câblage prototype de contrôleurs de circulation.
    • Programmation (assembleur), de contrôleurs de circulation.
    • Participation à la conception de prototypes dans ce domaine.
    • Programmation de systèmes de collectes de données de trafic routier (pascal)
    • Beaucoup de programmes de stats (pascal, basic)
    • Création de l’atelier de gravure de circuits imprimés avec retraitement des produits de gravure
    • Création de logiciels de traitement automatisés des infractions au code de la route (oui le premier soft pour envoyer en masse les PV d’excès de vitesse). La période pendant laquelle j’ai travaillé avec la police a été une des meilleures de ma vie pro.
  • Conseil Général de la Haute-Garonne (devenu Départemental), janvier 1989
    • Installation de logiciels de gestion communale, formation des agents, assistance (j’ai découvert le métier des secrétaire de mairie, un sacré boulot méconnu, chapeau mesdames et messieurs).
    • Informatisation des élections sénatoriales (une première et un sacré merdier mais passionnant avec en récompense une prime et les félicitations du Préfet),
    • Informatisation de la carte scolaire pour une commune (une ou deux semaines de 75 heure, rentrée des classes oblige).
    • Informatisation des secours financiers d’urgence aux victimes d’AZF (passionnant et impression d’être utile directement).
    • Mise en place de la première bureautique en réseau au CG, suite à une suggestion faite à un élu et contre l’interdiction faite d’en parler par mon directeur. Ensuite haine de ce dernier et blocage de ma carrière pendant pas mal d’années.
    • Création du premier réseau et des premiers serveurs (Novell) avec mon chef de service de l’époque, Gérard Malavialle (un peu particulier mais n’hésitant pas à innover, je l’appréciais).
    • Admin système Windows pendant pas mal d’années.
    • Première connexion à internet de réseau du CG (avant connexion en RTC).
    • Veille Techno
    • Des choses que je tairais pour ne pas avoir à éliminer les lecteurs de ce billet ;).

J’arrête là pour ce qui est des faits mais je reviendrais mon le côté plus relations humaines et ressenti.

.