Des ressources de ma veille pour vous4 min de lecture

Nota : Si vous êtes pressés vous pouvez aller direction à la section Concrètement 🙂

Introduction,  cogitations

Je gagne mon chocolat (je préfère au pain) en faisant de la veille technologique pour une administration territoriale. C’est, à ma connaissance, un poste rarissime. Le but est de permettre à ma direction (Systèmes d’information et numérique) de faire les choix les plus éclairés possible et d’éviter de s’engager dans des impasses.

C’est en fait une passion que je traine depuis… toujours. Aussi jeune que je mes souvienne j’étais attiré, passionné même par demain et notamment le demain technologique. Bon fait je pense que c’est le présent qui ne m’intéresse pas étant aussi passionné par l’histoire (notamment le haut moyen-âge). Mais d’ailleurs, à mon avis, le présent ce n’est qu’un instant de futur déjà passé.

Mais je m’égare, je voulais parler de ce que je fais.

Il y a deux façons de faire de la veille selon moi.

La première est très formelle. on collecte des informations, les stocke, établie des synthèses, des états de l’art… Sans doute est-ce la plus employée. Elle a l’énorme avantage de pourvoir être pratiquée par des équipes, formalisée, structurée… Elle a selon moi l’inconvénient d’être trop basée sur l’instant t, elle donne une image.

La seconde, qui je vous l’avoue de suite est ma préférée, consiste également à collecter une multitude d’informations, les assimiler, réfléchir et fournir une opinion. Vous allez trouver cela très empirique et peut-être aurez-vous raison mais je pense qu’il faut sérieusement nuancer. En effet je pense que pour appliquer cette méthode il faut avoir un long entrainement, une bonne mémoire est aussi utile 🙂 et sans doute un esprit “fait” pour cela.

Concrètement comment cela fonctionne pour moi ?

Chaque jour (y compris pendant mes congés car j’aurai bien du mal à rattraper le retard s’il dure de 3 ou 4 jours) je lis entre 200 et 500 nouvelles parues sur le net, je lis aussi toute la presse spécialisée qui passe à ma portée, sans compter la radio accessoirement (la télé non, rien de vraiment utile). Naturellement je sélectionne mais sources avec soin notamment sur leur fiabilité (heureusement dans le domaine technologique c’est assez facile). Je veille aussi à tout passer dans ce que j’appelle mon crible zététique ;). Ces informations évoquent le cas échéant des liens avec des éléments antérieurs, une redondance vient consolider le fait ou indique une fausse piste. On pourrait représenter cela comme un grand réseau maillé en n dimensions (au moins 3 dont une temporelle) avec des circuits plus ou moins “épais”. Quand on m’interroge sur un domaine c’est cette représentation mentale que j’évoque et qui m’aime dans ma réflexion. Le plus souvent possible (hélas par manque de temps trop rarement), je “rêvasse” ou plus en le disant de façon plus politiquement correct, je laisse mon esprit parcourir mes acquis afin de faire émerger ce que j’appelle des pistes. C’est à dire des perspectives potentielles d’avancées. Je sais tout cela fait un peu pompeux, voire prétentieux mais c’est ainsi que mon esprit fonctionne.

Est-ce que ma méthode fonctionne ? Pour moi et je pense ne pas (j’espère) être, loin de là, le seul à penser comme cela. A ce jour je crois ne pas m’être beaucoup trompé. Ma plus grosse erreur à mon avis, est de ne pas avoir cru à la photographie numérique. Elle fonctionne aussi sans doute du fait de curiosité pathologique et des performances de ma mémoire (il faut bien que quelque chose soit performant chez moi, quand on voit l’état de mon corps…).

Naturellement cette méthode n’est pas fabuleuse quand on doit rendre compte de ce que l’on fait et notamment de son emploi du temps. Heureusement on me laisse (sans doute grâce à mon caractère 🙂 ) très libre. Mais dans cette folie planificatrice, de tableaux de bords, de rapports… je suis heureux d’être proche de la retraite. Avez-vous remarqué que dans toutes ces planifications on ne réserve quasiment jamais de temps pour penser ?

Concrètement

Bon, j’en viens enfin à ce qui m’a poussé à écrire cet article 🙂

J’ai décidé de stocker une partie des informations que je collecte quotidiennement sur ce site. Ceci afin de vous rendre disponible ce qui me semble le plus intéressant. Il n’y aura pas que de la technologie, de la science car elle est le socle de la technologie mais aussi des faits de société, de la politique et même du DIY (avec de l’impression 3D).

Je compte aussi me servir de ces informations comme base ou source de certains articles.

Vous trouverez les infos dans le menu quoi-de-neuf ?  ainsi que dans les sous-menus thématiques simplifiant la consultation.

J’espère que cela vous sera utile, j’ai même investi dans une extension payante (la seule site pour l’instant 😉 ).

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

A lire aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.