Encore moins de raisons de soutenir les gilets jaunes

Dans une billet repris de facebook du 22/12 je disais pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes (voir : Reprise facebook de 22/12/2018 : Pourquoi je ne soutiens pas les gilets jaunes ), il semble que l’actualité m’apporte encore plus de raisons pour cela.

Selon BFM TV (je sais, BFMTV 😉 ) les réponses à la consultation en ligne lancée par CESE sur 9000 contributions et 260 869 votes arrive en tête avec 5987 vote la proposition d’abrogation de la loi Taubira.

Je pensais bien que ces protestataires étaient plutôt de la catégorie Poujadistes, très à droite. L’âge, les catégories  socio-professionnelles de bon nombre d’entre-eux les positionnaient plus à droite, voire à l’extrême droite. Bien sur il ne faut pas généraliser et un nombre substantiel sont plutôt très à gauche (Insoumis notamment) et d’autres y voient simplement un écho à leur révolte face aux évolutions de la .

Bref en bonne partie une assemblée de circonstances et non de sentiment profond pour une société plus juste. Une union de moi et pas un nous.

Quand je regarde un peu plus les autres revendications il me semble depuis toujours y voir de très nombreuses incohérences. Par exemple moins de taxes mais plus de services publics.

Quelle tristesse que la gauche non extrême n’existe plus qu’au travers de lamentable Mélenchon ! Le Parti Socialiste a fait son temps et s’est, à mon avis, totalement discrédité pour son soutien à une politique libérale. Je regrette que Benoit Hamon n’est pas la carrure pour refonder une gauche sociale, ouverte… Que reste-t-il comme espoir ? Franchement je n’en vois pas beaucoup. Mes craintes sont que à notre tour nous ne basculions dans les ténèbres de l’extrême droite.

J’en veux énormément à cette Europe qui aurait pu être une chose formidable, un lien, une puissance mondiale et qui s’est résumée en un déni de la démocratie, une machine à promouvoir le libéralisme économique et l’instrument d’un pays : l’Allemagne.

Peut-être est-il de notre nature de sombrer au plus profond pour rebondir ensuite, j’espère me tromper.

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.